2017

2017 est l’année du renouveau après une récolte 2016 catastrophique. La vigne profite pleinement d’un printemps ensoleillé. Dès la mi-juin, les parcelles sont en fleurs, puis très rapidement en fruits. La précocité du millésime se confirme. L’été alterne entre épisodes caniculaires et une météo plus mitigée. La maturation se poursuit sur un bon rythme, et fin août, les premiers raisins sont récoltés. La vendange est saine, le tri est presque anecdotiques tant la qualité est au rendez-vous ! Cette belle matière première, la maturité optimale et les beaux rendements suscitent l’enthousiasme en cuverie ! Les vinifications se déroulent sans encombre.

2017 révèle une élégante expression du Chardonnay, avec des vins parfaitement équilibrés, très aromatiques. La fraîcheur se caractérise par des notes d’agrumes et de fruits blancs. En bouche, la minéralité et la tension viennent équilibrer cette riche palette fruitée.

Des couleurs intenses et éclatantes, rouge rubis ou grenat pour les pinots. Les notes de petits fruits frais, très expressifs, invitent à la gourmandise. La justesse des équilibres en bouche, associée à des tanins soyeux, crée un ensemble très harmonieux, subtil et sans opulence.

2016

2016, une année de tensions… qui finit bien ! A la fin du mois d’avril 2016, et après un hiver relativement doux, un épisode de gel, inédit par son ampleur géographique, touche de plein fouet le vignoble Bourguignon, et ampute considérablement le potentiel de récolte. La pluviométrie élevée du printemps complique également le travail à la vigne. Le jour du solstice d’été, soleil et chaleur s’imposent, et ce changement soudain permet aux vignes de reprendre des forces. Les parcelles qui n’ont pas trop souffert rattrapent le retard pris au début du cycle végétatif. Les vendanges démarrent vers le 20 septembre. Nous récoltons à peu près la moitié d’une récolte habituelle… Mais les raisins récoltés sont relativement sains, et mûrs. Nous observons deux situations opposées : très peu, voire pas de récolte sur les parcelles gelées, et au contraire, de beaux rendements sur les secteurs épargnés. Par chance, au cours des vinifications, nous découvrons un potentiel qualitatif inespéré !

Les vins blancs de 2016 présentent d’excellents équilibres. Les nez aux arômes de fruits frais, de fleurs et d’épices mêlent élégance, intensité et fraîcheur. La bouche est ample, harmonieuse et charnue. Parfaitement structurée, elle se démarque par une impressionnante longueur et une belle finale.

Les vins rouges sont d’une grande intensité aromatique et d’une belle pureté. Des notes fraîches et fruitées se mêlent aux notes épicées, et la bouche, parfaitement équilibrée est élégamment charpentée et d’une belle longueur.

2015

2015 est sans conteste un grand millésime. La récolte est assez précoce, tout début Septembre, mais la maturité est optimale, et l’état sanitaire irréprochable. La vendange est saine et de qualité, 2015 s’annonce dès la récolte sous les meilleurs auspices…

L’expression aromatique des vins rouges est splendide ! Aux fragrances de petits fruits se mêlent des fruits mûrs et des épices. L’acidité maîtrisée et la souplesse des tanins donnent en bouche une rondeur agréable et assure une finale très plaisante.

Très expressifs, avec de belles notes de fruits d’été, les vins blancs, d’une grande pureté aromatique, s’équilibrent par une incroyable fraîcheur et richesse en bouche.

2015 est un très grand millésime déjà gourmand, qui se révèlera au fil des années !

2014

Après un début de saison très prometteur, 2014 est surtout marqué par un été assez pluvieux, et des orages, parfois de grêle. Heureusement, la belle arrière saison, particulièrement le mois de septembre très ensoleillé, a permis de réunir les conditions idéales pour une maturation optimale des raisins et le maintien d’un bel état sanitaire. Les vendanges ont commencé la première quinzaine de Septembre.

Ce nouveau millésime aux couleurs intenses révèle un nez très fruité, une belle concentration en bouche, des tanins souples et présents avec de belles notes de fruits et un très bel équilibre. C’est un millésime flatteur, tout en finesse, aux arômes intenses de fruits rouges. Des vins prometteurs qu’il faudra attendre 3 ou 4 ans pour en profiter pleinement.

Les vins blancs présentent une belle vivacité et une belle minéralité. Leur caractère est ciselé et précis. Ils arriveront à maturité d’ici 2 ou 3 ans.

2013

L’année 2013 a été marquée par un printemps froid et pluvieux. Des périodes de pluies importantes et des orages de grêle en été, la saison a été plutôt chaotique… L’amélioration du temps et un ciel plus clément au mois de septembre a permis au raisin d’avoir une belle maturité. Les aléas de la météo ont fortement impacté le vignoble et donc le millésime 2013 en Bourgogne. Les conséquences des aléas climatiques ont également impacté les quantités récoltées et nous avons fait un gros travail sur la vendange (tri sévère).

Les vins sont fins et élégants, pleins de fruits. Ce millésime étonnant évolue d’une superbe façon sur des arômes de fruits rouges fins et gourmands. Un millésime bien équilibré ou les tanins sont déjà bien fondus.

Les blancs sont très fruités et très élégants, et présentent une belle netteté en bouche.

2011

Précocité et sécheresse marquent ce millésime 2011 qui démarre sous le soleil. La tendance météorologique s’inverse subitement début juillet, soudainement frais et arrosé. Le mois d’août est marqué par l’alternance d’épisodes chauds et plutôt ensoleillés et d’autres plus frais et pluvieux. Mais début septembre, soleil et chaleur sont de retour.

2011, année pluvieuse, a donné des vins fruités et élégants bien qu’assez légers. C’est pourquoi ils arrivent à maturité aujourd’hui. Ce millésime s’est vraiment bonifié ces dernières années. Il est désormais prêt à boire, sur des arômes de fruits plus évolués et plus confits. Un millésime idéal pour les impatients, ceux qui n’ont pas de caves ou pour les gourmands, le plaisir est immédiat.